Solitude

La solitude a mauvaise presse. Elle est généralement présentée comme un mal que l’on subirait. Un fléau.  On est seul, abandonné, marginalisé, exclu. On est en proie à des difficultés physiques, mentales, sociales, chômage, vieillissement, souffrances affectives.

Cependant, la solitude choisie peut répondre à une envie de connaissance, de construction personnelle, de réflexion, de liberté, de créativité, de repos…

Et tout simplement de tranquillité.